•  

    Une définition poussée !
     
     

     

      Bonjour à tous ! Aujourd'hui, nous rajoutons le deuxième article dans le dictionnaire d'easyculture ! Bonne lecture, à très vite sur l'article pour fêter la centaine de visiteur du blog !

     

     La démocratie est un nom commun féminin. Il provient du mot dêmokratía en grec ancien. Son étymologie exacte est séparée en deux : dêmos (« peuple ») et kratos (« pouvoir »).

     

    La démocratie est un système politique dans lequel la souveraineté émane du peuple. DémocratieLa première démocratie recensée par les historiens est celle des Athéniens au 5ème siècle avant  Jésus-Christ. En effet, une crise politique et sociale va permettre plusieurs réformes qui aboutiront à une pseudo-démocratie (autorisation de l’esclavage). A noter que Périclès, stratège de la cité d’Athènes consolidera ses institutions démocratiques et mènera la ville à son apogée au 5ème siècle avant J-C.

     

    Démocratie  C’est avec la Révolution Française en 1789 qu’une démocratie s’initie en France. Cependant on peut remarquer que la démocratie Française se développe beaucoup entre le 19ème et le 20ème siècle, notamment grâce à des lois comme le suffrage universel masculin en 1848, le droit de grève en 1864, la séparation de l’État et de l’Église en 1905, les congés payés en 1936 ainsi que la sécurité sociale créée en 1945.

     

      Il existe plusieurs types de démocratie. Dans cet article nous n’en aborderons que deux, celles qui pour moi  la représente le mieux.

     

     La démocratie directe est un système politique dans lequel le peuple exerce sa souveraineté sans l’intermédiaire d’un organe représentatif. Elle fait référence à la démocratie athénienne puisque les citoyens réunis en assemblée sur la plèbe décidaient des lois, les magistrats aux fonctions administratives et exécutives étaient tirés au sort et les magistrats dont la fonction nécessitait une expertise étaient élus et révocables par les citoyens.Démocratie

    C’est en Suisse que l’exemple est le plus frappant. Sa constitution prévoit que le peuple exerce un contrôle sur le pouvoir législatif au moyen de référendums (votations) : le peuple peut rejeter ou modifier des projets préparés par le gouvernement et le parlement ou par initiative populaire.

     

     La démocratie indirecte ou dite représentative est un système politique dans lequel le peuple exerce sa souveraineté par l’intermédiaire d’organes représentatifs. Les citoyens élisent des représentants qui seront alors chargés d'établir les lois et/ou de les exécuter. En France, on élit un président, des députés, des maires etc.… C’est la démocratie indirecte qui est la plus répandue au monde. Son origine provient du siècle des Lumières. Pour les philosophes, la démocratie représentative semblait être l’alternative au despotisme.

     

     Finalement, j’ai envie de conclure cet article en dénonçant les régimes autoritaires ou dictature. Ce sont des régimes politiques dans lesquels une personne ou un groupe exercent tous les pouvoirs de façon absolue, sans qu'aucune loi ou institution ne les limite. Il existe encore aujourd’hui des régimes plus ou moins autoritaires. Contrairement à la démocratie qui vient des Athéniens, Le terme dictature vient du latin « dictatura » étymologiquement  « celui qui parle ». En cas de crise majeure, on désignait un magistrat qui devenait «dictateur» de la république. On lui confiait les pleins pouvoirs pendant une durée de 6 mois afin de résoudre la crise.

     

    De nos jours, la dictature la plus frappante est celle de Corée du Nord. Nous n’avons que peu d’informations mais nous savonDémocraties que le pays repose sur une dictature militaire, totalitaire et héréditaire à parti unique (parti du travail de Corée) présidé par Kim-Jong un. Ce régime communiste a donc bien toutes les caractéristiques d’une nouvelle dictature.

     

    Merci d’avoir prit le temps de lire l’article,

     

    Kips0

    Pin It

    8 commentaires
  • Un mot ...

     Après plus d'une semaine d’absence, je reviens pour la découverte d'un mot, que je place dans la rubrique Dictionnaire. Je vous souhaite une bonne lecture et à dimanche 1er mars pour la biographie de Haber.

     De nos jours, vilain peut aussi bien être un nom qu'un adjectif.

     En tant qu'adjectif, on peut lui donner trois significations différentes. Il peut signifier  : 1/"Qui n'est pas beau", 2/"Qui n'est pas honnête" ou encore 3/"Qui inquiète". Pour concrétiser ces citations, trois exemples : 1/"Il a de vilaines mains", 2/"Avoir de vilaines pensées." et finalement 3/"Une vilaine blessure." Quelques adjectifs supplémentaires pour ponctuer votre vocabulaire : 1/"Inélégant", 2/"abject" et 3/"Inquiétant".

     

    Vilain est également un nom à plusieurs significations et qui a pour féminin vilaine. Il peut vouloir évoquer une personne dont le caractère est méprisable (une vilaine personne) ou bien un terme de reproche qu'on adresse aux enfants (une vilaine fille).

     Toute fois j'ai envie de m’arrêter plus longuement sur un autre sens du mot.

     Celui-ci vient du latin tardif villanus qui signifie habitant du domaine rural. Comme vous vous en doutez, le vilain est un paysan. Au Moyen Âge, les paysans forment les neuf dixièmes de la population. On distingue deux sortes de paysans : les serfs et les vilains. Les serfs appartiennent au seigneur qui a donc tous les droits sur eux (la seigneurie foncière *). Si le seigneur vend une partie de ses tenures (terre lui appartenant qu'il prête aux paysans en échange de redevances** et corvées***), les serfs qui y vivent sont vendus avec. Les vilains, par contre, ne sont pas rattachés à la terre et peuvent donc quitter le domaine et se marier à leur gré. Mais ils doivent payer au seigneur un impôt , la taille****, et un loyer, le cens*****. Ils doivent encore donner une part de leur récolte, faire des corvées et payer pour utiliser le moulin, le four et le pressoir du château. En plus, ils doivent verser au clergé la dîme****** qui correspond au dixième de leur récolte. 

     En conclusion, malgré les contrastes entre ces deux types de paysans, ils restent des travailleurs exploités et méprisés par le seigneur.     

    Un mot : Vilain

     

     

    Vocabulaire :    

     

    *La seigneurie foncière : Le seigneur possède toutes les terres et décide de leur usage MAIS à ne pas confondre avec la seigneurie banale, le fait que l'on reconnaisse que le seigneur à le droit de ban. C'est à dire l'autorité publique : c'est lui qui rend la justice, qui assure l'ordre public et qui met également à disposition les bâtiments.

     **redevance : C'est une somme d'argent ou un don en nature que le paysan doit à son seigneur. La principale redevance est le *****cens, redevance fixe qui se compose d’une somme d’argent ou de dons en nature (blé, œufs, petit bétail, …).

     ****taille : Elle va de paire avec le cens, la taille seigneuriale est une taxe versée par le paysan en échange de la protection que lui fournit le seigneur.

    *****dîme : C'est une redevance, en nature ou en argent, portant principalement sur les revenus agricoles, la dîme  est destinée à permettre l'exercice du culte par l'entretien du clergé et des lieux de culte, et à fournir assistance aux pauvres.

    Merci beaucoup,

    Kips0

     

    Pin It

    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique