• -HS- Enquête sur Grenoble

    ENQUÊTE SUR GRENOBLE

     

    -HS- Enquête sur Grenoble

     

    SOMMAIRE

    I/ ETUDE GENERALE  

    A)   Le site de la ville de Grenoble

    B)    La situation de la ville

    C)    L’organisation générale de la région urbaine

    II/ LES QUARTIERS

    A)   Un quartier de la ville

    1. « la vieille ville »

    2. Le quartier Haussmannien

    B)    Des quartiers différents

    3. Un quartier de la ville

    4. Un quartier de banlieue

    Nota Bene : Lorsque j’ai rendu le dossier, il était entièrement rédigé. Pour simplifier votre lecture j’ai tout simplement synthétisé et supprimé certains parties : la description du quartier ou je vis ainsi qu’une grosse partie du C) du I/ car trop barbant pour des personnes n’habitant pas à Grenoble. Les photos de la première partie sont trouvés sur Internet (pas très belles), celle de la seconde partie sont prises par moi ! ^^

     

    DEVELOPPEMENT

    I/ ETUDE GENERALE  

    A)   Le site de la ville de Grenoble

    -HS- Enquête sur Grenoble
     

      La ville actuelle présente une surface plane, de 18,13 Km2. Elle est encaissée, c’est pour cela que l’on parle de la « Cuvette Grenobloise ». Alimentée par deux grands cours d’eau, Grenoble se trouve à la confluence de l’Isère et du Drac. Elle est également entourée de trois massifs montagneux : la Chartreuse au Nord,  Belledonne au sud-est et le Vercors à l’ouest. Grenoble qui c’est posé naturellement sur une grande plaine est donc un site aux caractéristiques plutôt atypiques. A noter qu’elle est la ville la plus « plate » de France.

    B)    La situation de la ville

      La ville de Grenoble fait partie de la région Rhône Alpes, une des six régions économiques des plus dynamiques de l’Europe. En effet, elle profite de deux aéroports internationaux (Lyon et Genève) desservies par un réseau autoroutier important.  De plus, Grenoble se situe dans le sud-est de la France. Elle est par conséquent située près de Lyon (120Km), capitale régionale et troisième plus grande ville du pays. Et a également comme pays voisins la Suisse et l’Italie.

     Grenoble est la capitale des Alpes et son agglomération compte plusieurs stations de ski ce qui d’elle une ville touristique, comme le montre cette image.

    -HS- Enquête sur Grenoble

      La population iséroise est jeune, 33% des habitants ont moins de 25 ans avec 1 Grenoblois sur 5 étant étudiant. On ressent la vivacité de cette jeunesse au niveau de ses quatre pôles d’excellence, reconnus au niveau international :

    ·        Le numérique

    ·        Les technologies de l’énergie

    ·        Les medtechs et la santé

    ·        La chimie et l’environnement.

    On peut donc s’interroger sur l’emploi à Grenoble.

    En Isère, 16% des emplois se situent dans le domaine de l’industrie. C’est 4% de plus qu’au niveau national. Grenoble affiche la plus forte densité d’emplois au secteur [recherche] de France, soit 7 ,1% des emplois pour la [conception / recherche] selon l’INSEE en 2015. Ce chiffre est semble vraisemblable selon l’article que j’avais posté sur Inovallée.

      Voici quelques entreprises multinationales installées à Grenoble : SCHNEIDER ELECTRIC,  CAPGEMINI, ARAYMOND, ROSSIGNOL, SOITEC, PETZL, POMA, TEISSEIRE, VICAT, ST MICRO ELECTRONICS…

     

    C)    L’organisation générale de la région urbaine

    Grenoble c’est avant tout, la ville (le centre).

     Il compte environ 160 000 habitant et s’étend sur environ 18 Km2. Depuis le haut de la Bastille on distingue les différents quartiers de la ville de Grenoble.

    -HS- Enquête sur Grenoble

     Le quartier de la vieille ville est le plus petit,  compris dans un espace de 9 hectares. Il est composé de petits immeubles, de places et d’églises. On repère le quartier par ses toits en tuiles orange et rouge.

     

    -HS- Enquête sur Grenoble

     

      On distingue, à droite de la vieille ville, partant de la porte de France deux artères rectilignes qui traversent la ville (boulevard Gambetta et boulevard Jean-Jaurès / Libération). Les immeubles bordant ces deux boulevards sont plus hauts, et d’architecture haussmannienne.

    -HS- Enquête sur Grenoble

      Plus loin, les quartiers créent à l’occasion de l’accueil des Jeux Olympiques d’hiver en 1968 (les trois tours). C’est à cette époque que de nouveaux quartiers apparaissent comme celui de l’île verte, la Villeneuve, le Village Olympique, le quartier d’Echirolles.

    -HS- Enquête sur Grenoble

     ( regardez le reflet des montagnes : c’est beau <3 )

    -HS- Enquête sur Grenoble

      Aux alentours de la gare, on aperçoit, les quartiers encore plus récents comme le quartier d’EUROPOLE, avec l’installation des entreprises nano-technologiques et de recherches

     

    Grenoble, c’est une aussi une agglomération.

      L’agglomération compte 49 communes depuis le 1er janvier 2015 et compte 447 000 habitants. Sa superficie est de 541 Km2 . Sa densité est de 813 hab/Km2.

    Grenoble appartient à la METRO comme 49 communes voisines. L’objectif de la METRO est d’améliorer la vie quotidienne de ses 450 000 habitants. Elle fédère les énergies de ces communs membres pour concevoir de grands projets.

    Des communes voisines qui ne se ressemblent pas !

    Grenoble est limitrophe (ligne imaginaire qui sépare deux espaces) de 10 des 49 autres communes qui composent la METRO depuis le 1er janvier 2015. Toutes les communes de la banlieue de Grenoble n’appartiennent pas à la METRO.

    Au-delà des villes de banlieue, on assiste à un étalement urbain. Au-delà des zones habitées, on retrouve sur la plaine et particulièrement le long de la vallée du Grésivaudan en direction de Chambéry des champs maraîchers. On y cultive localement des légumes.

    Sur les coteaux de ces mêmes secteurs, au pied des massifs montagneux, apparaissent des bois exploités en partie. Plus haut, sur les massifs, on distingue toujours des bois qui eux ne sont pas exploitables à cause de la topographie. A ce niveau, on commence à apercevoir la roche de la montagne.

     

    Grenoble et ses moyens de transport.

      Grenoble est une ville particulière, car entourée de montagnes. A la jonction de trois vallées, le trafic routier y est dense. Quatre autoroutes mènent à la ville (A41, A48, A49, A51) L’activité économique, comme dans toute métropole se concentre souvent à son centre et sa proche banlieue, créant inévitablement des bouchons. A cela se rajoute les chassés-croisés en période de vacances scolaires liés à la forte attraction des stations de ski régionales. C’est pour cela que Grenoble s’est dotée d’un réseau de transports en commun assez riche. L’agglomération a investi dans une nouvelle ligne de tram, la ligne E , reliant à St Martin le Vinoux au centre ville de Grenoble.

      Les transports en commun sont un vrai enjeu pour l’agglomération. Compte tenu de son site montagneux, l’air circule mal dans la cuvette, Grenoble souffre donc régulierement d’alerte à la pollution.

    Après les Vélos jaunes de la Métro, les bus à la demande, un nouveau service est apparut en octobre 2014 proposant une location de voiture électrique (partenariat Toyota –EDF) avec bornes de recharge un peu partout dans la ville.

     

    II/ LES QUARTIERS

    A)   Un quartier de la ville

    1. La « vieille ville »

    ·        De l’Isère à la place Notre-Dame 

     Nous sommes en présence d’un quartier d’environ 500 mètres de côté. Il naît au bord de l’Isère côté nord, et s’arrête aux limites du quartier Haussmannien.

     Nous pouvons facilement reconnaître ce quartier grâce à ces très petites ruelles pavées. Les rues ne sont pas droites et sont situées entre deux rangées de petits immeubles. Après avoir travaillé sur la rue Chenoise en classe, attardons nous sur la place saint André et ses alentours. Au centre, la statue du chevalier sans peur et sans reproche Bayard. Autour, une large place pour accueillir des marchands.

     On ressent une absence d’espace naturel ainsi que d’espace non urbanisé. La moindre parcelle de terre possède une utilité. Nous apercevons de vieux immeubles avec trois ou quatre étages très bas. Ils sont de couleurs foncées. Ce sont des habitations collectives. Au rez-de-chaussée des magasins marchands aujourd’hui multiculturels (indien, asiatique, arabe).

    C’est une activité de commerce de nourriture qui réside dans ce quartier (secteur tertiaire). Par exemple le Royal tandoori, un restaurant à spécialité indienne ou bien l’asian luneh, magasin de vente de nourriture asiatique. Je finis par une photo qui montre la différence entre ce quartier et le quartier Haussmann, qui va suivre :

     

     

     

     

    2. Le quartier Haussmannien

    ·       De la place Verdun à la place Victor Hugo

      Le quartier est au centre du Grenoble actuel. Il se situe derrière le précédent. Son développement principal a eu lieu entre la fin du 19ème et le début du 20e siècle. Les anciens immeubles sont rasés pour reconstruire des quartiers dans le style Haussmannien en vogue à l’époque. On peut remarquer de grandes voies rectilignes, encadrées par de beaux immeubles.

     

    La place Verdun possède au centre un jardin fleuri avec des bans pour se poser. Autour, les grands passages pour voitures. Le tout, encadré par l’ancien tribunal administratif et le Palais de l’Université entre 1875 et 1879 qui abrite une section d’IUT de nos jours. Il y a également l’Hôtel de la Division construite en 1862. A l’autre extrémité on trouve l’ancien cercle militaire, ex-école d’artillerie qui fut édifiée en 1858. On y remarque aussi une préfecture. On peut donc conclure que cette place s’est principalement développée au 19ème siècle.

    C’est une place large et espacée. Le quartier est très urbanisé, il n’existe donc pas d’espace naturel. En revanche, l’Homme a laissé de l’espace vert, comme deux parcs se situant à la place Verdun et à la place Victor Hugo.

    On trouve des logements en immeubles. Ce sont des bâtiments très hauts avec 5 étages et un sous toit typique du style Haussmannien. On remarque beaucoup de fenêtres, de petits balcons et des façades de couleur presque blanche. Il y a beaucoup d’espace. On peut voir des magasins du secteur tertiaire, des commerces chics surtout de vêtements, comme exemple les galeries Lafayette. L’ensemble nous laisse à penser que ce sont des gens aisés qui vivent ici, contrairement au quartier étudié précédemment.

    B)    Des quartiers différents

    3. Un quartier de la ville

     Quartier de Bonne

    Le quartier succède encore au précédent dans l’éloignement depuis l’Isère vers le sud. Il se développe principalement au 20ème et 21eme siècle. Ce sont des rues de taille et de rectitude qui permettent le déplacement par voitures, des trottoirs pour les piétons et des zones cyclistes pour les vélos.

    La place de la caserne de bonne est entourée par d’anciennes casernes militaires reconverties en immeubles d’habitation pour deux de ses côtés et par un centre commercial pour le dernier. Il y a des grandes voies autour aussi bien utilisées en vélo, voiture ou à pied. Il n’y a pas d’espace non urbanisé mais au contraire, beaucoup d’espace vert. On peut dire que la caserne de Bonne en a fait sa touche personnelle.

    Effectivement, on trouve une grande place et aussi, près du cinéma Le Méliès un endroit avec un étang aménagé et des arbres. On remarque les voies marquées par de petits bosquets de plantes qui rajoutent de la verdure et donne un aspect travaillé de nos jours.

    Les immeubles autour de la caserne, on trouve à la fois des immeubles des années 60-70 et de nouveaux immeubles très chics et modernes qui laissent de la place avec de grandes terrasses pour chaque appartement.

     

    La caserne de Bonne est aussi connue pour son complexe commercial. On retrouve toutes sortes de magasins comme Décathlon, Le vieux campeur, Impact, H&M etc...

     

     
     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    A l’extérieur se trouvent une boulangerie et des cafés. En dehors quelques commerces mais sans plus. On peut donc en déduire que c’est une population plutôt aisée qui habite dans ce quartier.

    4. Un quartier de banlieue

    ·       Gières

    Gières est une des plus proches banlieues de Grenoble au-delà de Saint-Martin-d’Hères qui avec le temps a fini, au moins géographiquement, par sembler être un quartier de Grenoble à part entière. Gières est située à l’Est de Grenoble, en plaine avec quelques collines autour. C’est au milieu du 20ème siècle, après la seconde guerre mondiale que se développe principalement ce quartier.

    Au centre, il y a un mélange d’immeubles individuels ainsi que de petites maisons. Autour de grandes routes bordées par des garages pour voitures.

    Dans ce quartier on trouve des espaces non urbanisés avec d’anciennes campagnes mais aussi des espaces verts puisque les maisons possèdent un jardin. Avec le temps, on remarque que ces habitations ont noirci, elles ont des couleurs ternes.

    Pour finir, comme je l’ai dit précédemment, il y a une très faible activité économique. Il existe une boulangerie, deux trois commerces rien de plus. En revanche, on peut voir beaucoup de garages de mécanique automobile. Pour clore, ce sont des habitants modestes qui résident dans ce quartier.

     

    CONCLUSION

    Notre étude est maintenant terminée. Nous sommes partis du plus général pour aller au plus particulier ; de Grenoble et sa grande banlieue à la notion de quartier.

    Nous avons vu qu’un quartier écrivait sa propre histoire, qu’il pouvait être modifié par la volonté de l’homme, que son territoire pouvait s’étendre et que à l’image du quartier de Bonne, un quartier à la base, réserve militaire pouvait renaître en un « ECO-QUARTIER » d’habitations avec une « Haute qualité environnementale », expérience pilote au niveau national.

     

     

    Ce très gros article m'aura pris environ trois heures et demi de réecriture + le fait de devoir rajouter les images manuellement via insertion, car la plateforme est mal foutue et n'accepte le C/C ... xD ! Bref, j'espère qu'il vous aura plu,

    Kips0 !

     

     

    Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    2
    Mercredi 23 Novembre 2016 à 20:57

    Okay merci, c'est un vieux truc qui date de presque 2 ans! Purée je viens de remarquer :/ je sais pas trop quoi faire car j'ai plus toutes les images ahah

    1
    Mercredi 23 Novembre 2016 à 20:48

    Article très bien construit et très enrichissant! (Par contre je dirais qu'à partir de la moitié je ne vois plus les images :/)

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :